(english version  below)

JOSÉPHINE TILLOY

Le travail de Joséphine Tilloy est à la lisière entre la performance et l’écriture chorégraphique. 

Il s’articule autour d’une recherche sur le mouvement avec des créateurs/trices, des interprètes, et des publics qui viennent de différents horizons. 

Il y a l’envie de penser une forme chorégraphique dans son ensemble, l’impact des arts plastiques, du costume, de la lumière, de la musique sur le geste ou inversement.

À partir d’une grande variété de sources, Joséphine décline les outils dramaturgiques en une matière spécifique afin de créer une fiction autour d’un sujet de société.

 

Joséphine Tilloy commence par fuir la danse avant d’y revenir par un besoin vital. Elle danse depuis toujours, un duo à 4 ans, puis un solo à 20 sur la rupture, la réappropriation. 

Elle passe un baccalauréat Arts-plastiques tout en étant en horaires aménagés gymnastique puis danse (AID, conservatoires). Elle poursuit ses études aux Rencontres Internationales de Danse Contemporaine et en art du spectacle théâtre et danse à l’université Paris-8. Elle parfait sa formation en certificat Danse et Pra- tiques Chorégraphiques à Bruxelles avec Charleroi Danse, La Cambre, l’INSAS, L’ULB et avec la formation de l’incubateur de chorégraphes de La Fabrique de Danse. 

Au départ danseuse contemporaine, elle multiplie les expériences avec les danses d’époque, le kalarippayatt et en dansant sans interruption en boite de nuit. Elle apprend auprès de différent-es chorégraphes, Boris Charmatz, Christine Bastin, Christine Gerard, Marc Tompkins, Marco Berrettini, Olga De Soto, Robin Orlyn, Xavier Leroy... 

Actuellement, elle est interprète dans les pièces de Claire Gerald et de Bouchra Ouizguen. 

VibrissesSF.png

Directrice artistique de vibrisses chorégraphe – interprète

Elle commence l’écriture du geste à la croisée des disciplines via des commandes et des collaborations avec des artistes, des musiciens et des metteurs en scène, dernièrement sur une pièce qui voyage entre le Liban et la Tunisie. 

Puis il y a la création de vibrisses et des projets qu’elle initie, conçoit, chorégraphie et performe avec son équipe.

Aujourd’hui elle questionne dans son travail les attentes sociétales et la réappropriation de son propre corps notamment par le prisme du genre. Dans les pièces Rosalie et Evila, Joséphine s’empare des clichés qu’elle vient sans cesse briser.

Autour de sa matière chorégraphique, elle prolonge et fait vivre son travail auprès des publics. Elle a déjà participé à un CLEA, une résidence d’artiste, le programme 10 mois d’École et d’Opéra.

english version

Josephine Tilloy's work is on the borderline between performance and choreographic writing. 

It revolves around movement research with creators, performers and audiences from different backgrounds. 

There is the desire to think about a choreographic form as a whole, the impact of the plastic arts, costume, light, music on the gesture or vice versa.

 

From a wide variety of sources, Josephine uses dramaturgical tools in a specific subject area to create a fiction around a social issue.

 

Joséphine Tilloy begins by fleeing dance before returning to it with a vital need. She has always danced, a duet at the age of 4, then a solo at the age of 20 about breaking up and re-appropriation. 

She passes a baccalaureate in Plastic Arts while working in a gymnastics and dance program (AID, conservatories). She continued her studies at the Rencontres Internationales de Danse Contemporaine and in performing arts theatre and dance at the University of Paris-8. She perfected her training in Dance certificate and Choreographic Practices in Brussels with Charleroi Danse, La Cambre, INSAS, ULB and with the training of the choreographers' incubator of La Fabrique de Danse. 


Initially a contemporary dancer, she multiplies her experiences with Hip-hop, period dances, kalarippayatt and dancing non-stop in nightclubs. She learns from different choreographers, Boris Charmatz, Christine Bastin, Christine Gerard, Marc Tompkins, Marco Berrettini, Olga De Soto, Robin Orlyn, Xavier Leroy... 

Currently, she is a performer in pieces by Claire Gerald and Bouchra Ouizguen. 

 

She began writing gesture at the crossroads of disciplines through commissions and collaborations with artists, musicians and directors, most recently on a piece that travels between Lebanon and Tunisia. 

Then there is the creation of vibes and projects that she initiates, conceives, choreographs and performs with her team.

Today she questions in her work societal expectations and the reappropriation of her own body, particularly through the prism of gender. In the pieces Rosalie and Evila, Joséphine takes hold of the clichés that she is constantly breaking down.

Around her choreographic material, she extends and brings her work to life with the public. She has already participated in a CLEA, an artist's residency, the 10-month School and Opera program, currently with a BTS class for the physically handicapped.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© Aurélie Baudet / Benjamin Mouly / Maxime Joret / Marie Gérald